Home / Actualité / Affluence massive au meeting populaire présidé par Hamid Chabat à Fquih Bensalah / La ville souffre d’une gestion déplorable à tous les niveaux

Affluence massive au meeting populaire présidé par Hamid Chabat à Fquih Bensalah / La ville souffre d’une gestion déplorable à tous les niveaux

11831651_895669120508577_1983387326030186363_n

Un très grand nombre de citoyens a afflué au au meeting populaire présidé par M. Hamid Chabat, Secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, samedi dernier à Fquih Bensalah dans le cadre de la série de rencontres communicationnelles organisées ces derniers mois par le parti à travers les régions et provinces du Maroc, meeting qui a été l’occasion d’un véritable procès de la gestion lamentable de l’actuel gouvernement au niveau national, aussi bien que de celle du président du conseil de cette ville en proie à de nombreux problèmes du fait des méthodes mafieuses et de l’absence de conscience de ce dernier, au point que les observateurs n’ont pas manqué de relever que la présence massive des citoyens à ce rassemblement est en-soi la preuve de leur mécontentement envers la gestion locale et une sanction du président qui ne sert que ses propres intérêts et ceux de ses proches depuis plus d’une décennie.
Le meeting à proprement parler a débuté par l’allocution de M. Rahhal Mekkaoui, membre du Comité exécutif du Parti de l’Istiqlal, qui a notamment relevé que l’actuel gouvernement commet des crimes à l’encontre des pauvres, de la classe moyenne et du peuple en général et que c’est la raison pour laquelle le parti a décidé de s’en retirer et de se ranger aux côtés du peuple, ajoutant que la ville de Fquih Bensalah pâtit de nombreux problèmes dans les domaines de la santé, de l’enseignement, des infrastructures, de l’eau potable, des équipements sociaux, etc. et que le président du conseil qui est en même temps ministre doit rendre compte de sa gestion catastrophique des affaires locales au même titre que l’Exécutif qui doit aussi répondre de la dégradation des équipements et des services publics au niveau de la province, avant d’affirmer que le Parti de l’Istiqlal a élaboré, en concertation avec les habitants de la ville, un programme intégré en vue de corriger les carences de la gestion locales et de développement la cité dans les divers domaines, tout comme il a concocté un programme de salut national visant à libérer les Marocains des retombées des mesures et décisions impopulaires du gouvernement conduit par le PJD.
Prenant ensuite la parole, le S/G du parti a, en particulier, critiqué les méthodes tyranniques du président du conseil municipal envers les militants istiqlaliens et les citoyens afin d’empêcher la tenue de ce meeting car il considère la ville comme étant sa propriété et ne fait rien pour l’extirper à la marginalisation et l’exclusion, sauf à s’en service dans son propre intérêt et celui de ses proches et affidés.
M. Chabat a indiqué, d’autre part, qu’il a visité diverses régions et provinces et présidé moult meetings à travers le pays mais n’a point constaté autant d’hostilité que dans cette ville, à l’instigation du président de son conseil municipal et néanmoins ministre Moubdiê qui a poussé le harcèlement jusqu’à faire couper le courant électrique au niveau de la place où se tenait le rassemblement, affirmant que le ci-devant et toux ceux qui sont soupçonnés d’avoir dilapidé des dizaines de milliards dans des projets imaginaires doivent en rendre compte et que c’est au peuple lui-même de veiller à la mise en œuvre des dispositions de la Constitution de 2011, de faire appliquer le principe de reddition des comptes et de sanctionner les responsables de gabegie à travers les urnes, dont celui qui a versé 300 millions en pots de vin pour décrocher un poste de ministre dans le gouvernement Benkirane qui restera dans les annales comme celui de la corruption, des échecs et des scandales par excellence.
Le Secrétaire Général de l’Istiqlal a rappelé, par ailleurs, que ce dernier s’est retiré de la première mouture de l’actuel gouvernement après s’être persuadé que son chef n’étai là que pour instaurer la tyrannie et l’autoritarisme, obérer le pays de dettes, punir le peuple à travers les augmentations successives des prix, l’érosion du pouvoir d’achat des citoyens, le gel des investissements publics et de l’emploi, etc. ou l’abandon de secteurs clés comme l’enseignement et la santé à travers, par exemple, l’autorisation des médecins du public à exercer dans le privé ce qui revient, en fait, à vider les hôpitaux de leurs cadres, des médicaments et des équipements sans se soucier de la santé des citoyens, se félicitant, à ce propos, du discours royal du trône qui a mis bien des choses au clair dont le dossier des Marocains résidant à l’étranger qui a ainsi connu un véritable séisme…
Et M. Chabat d’affirmer que ce gouvernement ne sert point ni la religion, ni la patrie mais s’en sert, au contraire, au seul profit de ses membres, qu’il prétend réformer le régime des retraites mais ne fait que l’enfoncer et le miner tout en réduisant les droits des fonctionnaires et les acquis des retraités à néant avant de conclure que le Parti de l’Istiqlal s’engage aux côtés du peuple en vue de contrer toutes les décisions injustes du gouvernement,se errements et ses esclandres aussi bien que pour faire de la ville et la province de Fquih Bensalah un vaste chantier ouvert et prospère.

Check Also

Nationale Elections législatives du 7 octobre 2016 : L’Istiqlal pour un seuil de 10 % et une commission indépendante

Le Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal a mis l’accent sur la nécessité de prendre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *