Home / Actualité / Derniers développements de la question de l’intégrité territoriale du Maroc: L’Istiqlal fustige l’intention de la Suède de reconnaître la fantomatique «RASD»

Derniers développements de la question de l’intégrité territoriale du Maroc: L’Istiqlal fustige l’intention de la Suède de reconnaître la fantomatique «RASD»

Le Comité exécutif du Parti de l’Istiqlal a tenu, le lundi 28 septembre, une réunion impromptue présidée par M. Hamid Chabat, Secrétaire Général du parti, et consacrée entièrement à l’examen des derniers développements de la question de l’intégrité territoriale du Maroc.
Ainsi, après avoir écouté l’exposé du Secrétaire Général concernant les discussions ayant réuni, le matin de ce même jour, les leaders des partis politiques avec M. Abdelilah Benkirane, chef du gouvernement, accompagné du ministre de l’Intérieur et du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, et pris connaissance d’un autre exposé portant sur l’ensemble des développements de la question de notre intégrité territoriale, notamment la tournée de l’envoyé spécial du S/G de l’ONU, M. Christopher Ross, dans les camps de Tindouf, à Rabat, Madrid et Nouakchott ainsi que la réunion de M. Ban ki Moon, Secrétaire Général des Nations Unies, avec le souverain espagnol et le président mauritanien au siège de l’ONU, et ce qu’ont divulgué nombre de médias au sujet de cette tournée et de la teneur de ces rencontres, ce à quoi le gouvernement a réagi avec discrétion et qui a suscité diverses interrogations au sein de l’opinion publique nationale, la direction du parti affirme que ce que le gouvernement suédois envisage à travers la reconnaissance de la République fantôme, dans le cadre de calculs très étroits croyant ainsi servir les intérêts du peuple de Suède, constitue, au fond, une sérieuse menace pour les excellentes relations entre les deux pays. Car le peuple marocain réfute catégoriquement ce genre de chantage et y répondra de la manière qu’il jugera appropriée, afin de défendre ses intérêts légitimes concernant l’intégrité de son territoire et sa souveraineté sur l’ensemble de ce dernier, de même qu’il s’opposera à toutes les formes de complot visant à attenter à son existence.
La direction du Parti de l’Istiqlal rappelle à ce sujet que la Suède, a observé, des décennies durant, la neutralité concernant ce conflit artificiel et a appuyé les efforts de l’ONU tendant à lui trouver une solution juste, définitive et agréée par toutes les parties, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité, d’ailleurs soutenues par les gouvernements suédois successifs, et considère que tout changement d’attitude au sujet d’une question toujours à l’examen au niveau des N-U équivaut à un reniement de la légitimité internationale et à une sérieuse entrave des efforts de l’ONU et que, ce faisant, le gouvernement suédois aura lui-même ôté toute qualité l’habilitant à contribuer à ces efforts.
Le Comité exécutif du Parti de l’Istiqlal indique que si une telle position venait à être prise, cela équivaudrait à ce que le gouvernement de Suède aura déclaré son hostilité envers les intérêts du peuple marocain et que les relations diplomatiques entre les deux pays n’auront plus aucun sens.
Le Comité exécutif du Parti de l’Istiqlal réitère, d’autre part, la position constante du parti concernant ce conflit artificiel, qui empêche la région de concentrer ses efforts
sur l’accélération de son rythme de croissance et sème les germes de la division et de la « fitna » entre les peuples, dans le seul intérêt impérialo-colonial, et réaffirme que ce dossier est définitivement clos, à la faveur du recouvrement de ces chères provinces, que le peuple marocain demeure mobilisé derrière la sage conduite de SM le Roi afin de faire face à tous les défis, que la proposition marocaine d’autonomie est le maximum qui puisse être négocié avec l’ONU et que le gouvernement doit s’en tenir à cette seule proposition, n’étant pas mandaté pour s’engager au nom du peuple concernant autre chose que l’autonomie et que, par conséquent, les efforts de l’envoyé spécial de l’ONU ne doivent pas s’écarter de cette ligne.
La direction du parti forme le vœu de voir cette question continuer à faire l’objet de la participation de l’ensemble des composantes du peuple marocain, et que soit dépassé le recours à ces composantes seulement lors des crises, et que le Parti de l’Istiqlal veillera constamment et mobilisera toutes ses ressources au service de la cause nationale qu’il considère comme la priorité des priorités.

Check Also

Nationale Elections législatives du 7 octobre 2016 : L’Istiqlal pour un seuil de 10 % et une commission indépendante

Le Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal a mis l’accent sur la nécessité de prendre ...

One comment

  1. honest price? Thank you, I appreciate it!|

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *