Home / Actualité / Groupe d’amitié parlementaire Maroc-Amérique latine : Kenza El Ghali annonce le lancement du noyau à Genève

Groupe d’amitié parlementaire Maroc-Amérique latine : Kenza El Ghali annonce le lancement du noyau à Genève

Des parlementaires du Maroc et d’Amérique latine-Caraïbes ont annoncé le lancement du noyau d’un groupe d’amitié parlementaire, en marge de la 133e assemblée de l’Union interparlementaire (UIP) qui se tient à Genève.
Cette annonce a été faite à l’issue d’une série de réunions tenues par la vice-présidente de la Chambre des représentants, Kenza El Ghali, avec les membres de 24 institutions législatives de la région sud-américaine.
Mme El Ghali a été notamment reçue au sein du groupe d’Amérique latine-Caraïbes auprès de l’UIP, une première initiative du genre qui vise une meilleure connaissance des réformes engagées dans le Royaume et ses positions sur certains dossiers, dont celui du Sahara marocain.  « Nous avons pu instaurer le noyau d’un groupe d’amitié baptisé +les Amis latino-américains du Maroc+, composé de figures de la politique dans ces pays, de députés et de personnalités ayant assumé des fonctions gouvernementales ou parlementaires », a déclaré Mme El Ghali.
Il s’agit surtout, selon elle, de députés ou présidents d’assemblée parlementaire du Salvador, du Mexique, du chili, du Brésil et de l’Argentine.
Les réunions qui ont eu lieu à Genève, a-t-elle expliqué, sont le fruit d’un travail de longue haleine dans l’optique de former un groupe à même d’approfondir ses connaissances sur le dossier du Sahara et servir de porte-voix pour le Maroc dans le contexte latino-américain.
Devant le groupe parlementaire d’Amérique latine auprès de l’UIP, présidé par le député chilien Roberto Leon, la vice-présidente de la Chambre des représentants a exposé le processus de réforme et les grands chantiers initiés au Maroc dans le cadre d’une expérience phare au plan régional.
Auprès de la délégation marocaine à l’assemblée de l’UIP, on indique que le dialogue avec les représentants des institutions législatives latino-américaines illustre la place de la diplomatie parlementaire qui ne cesse, partout dans le monde, de porter ses fruits depuis plusieurs années.
« Il y a un grand nombre de gouvernements de la région sud-américaine et des Caraïbes qui ont déjà adopté des positions favorables au Maroc et d’autres sont en voie de le faire grâce aux contacts noués avec les parlementaires de ces pays », a-t-elle affirmé.
Conduite par le président de la Chambre des représentants, la délégation du Parlement marocain à l’assemblée de l’UIP est composée de membres du Parti justice et développement (PJD), du Parti de l’Istiqlal (PI), du Rassemblement national des indépendants (RNI), du Parti authenticité et modernité (PAM) et de l’Union socialiste des forces populaires (USFP).
Les conférenciers se penchent sur des grandes questions d’actualité portant notamment sur l’immigration, la lutte contre le terrorisme et la protection du patrimoine culturel.

Check Also

Nationale Elections législatives du 7 octobre 2016 : L’Istiqlal pour un seuil de 10 % et une commission indépendante

Le Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal a mis l’accent sur la nécessité de prendre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *