Home / Actualité / La Rabita Mohammadia des Oulémas met en place une plate-forme scientifique électronique : Diffusion sur Internet du savoir religieux modéré

La Rabita Mohammadia des Oulémas met en place une plate-forme scientifique électronique : Diffusion sur Internet du savoir religieux modéré

La Rabita Mohammadia des Oulémas, vient de mettre en place une plateforme scientifique électronique destinée à la diffusion du savoir religieux modéré.
L’Institution, à travers ce nouveau dispositif, ambitionne de réaliser les objectifs promus par le Dahir, portant sa création, et qui visent à définir des dispositions de la Charia islamique, à promouvoir les valeurs d’un islam tolérant, à veiller au respect des principes de la modération, tout en développant la recherche scientifique en la matière.
Cité par le communiqué, le directeur du portail électronique de la Rabita a indiqué que cette plateforme, disponible en arabe, français, anglais et en espagnol, permettra la diffusion sur Internet de causeries et de conférences dans le domaine des sciences islamique, humaine et sociale. L’objectif étant de présenter la science légiférée, d’une manière efficace, fonctionnelle et modérée, a-t-il ajouté.
Cette initiative vise également, selon le directeur, à promouvoir l’innovation en matière d’action efficiente à travers le savoir, outre l’ouverture sur diverses spécialités garantissant l’interactivité et la complémentarité constructives entre les différents courants scientifiques, tout en offrant des alternatives aux jeunes dans le domaine numérique.
Ce dispositif est de nature à promouvoir la présence scientifique, académique et communicationnelle efficiente du Royaume sur le Web, a noté le communiqué.

Répartition des voix selon l’appartenance politique

Voici la répartition des voix lors de l’élection, lundi, des présidents des conseils des régions, selon l’appartenance politique telle que recueillie auprès du ministère de l’Intérieur :
Région de Laâyoune-Sakia Al Hamra: Candidat élu: Sidi Hamdi Ould Errachid (PI) avec 21 voix réparties entre le PI (20/20) et l’UC (1/1) Candidat concurrent: Mohamed Razma (RNI): nombre de voix obtenues 15 (RNI 6/9), (PAM 5/5), (PJD 2/2) et (MP 2/2)
Région de Dakhla-Oued Eddahab: Candidat élu: Al Khattat Ynja (PI) avec 18 voix réparties entre le PI (13/13), le PJD (3/3) et l’USFP (2/3) Candidat concurrent: Azzouha Al Chakaf (PAM): nombre de voix obtenues 15 (MP 9/9, PAM 3/3, RNI 2/2 et USFP 1/3)
Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Candidat élu: Ilyas El Omari (PAM) avec 42 voix réparties entre le PAM (18 voix/18), le RNI (8/8), le PI (7/7), le MP (4/4), l’USFP (3/4) et UC (2/2). Candidat concurrent : Said Khayroun (PJD) : Nombre de voix obtenues 20 voix (PJD 16/16) et (PPS 4/4).
Région de l’Oriental : Candidat élu : Abdenbi Baiyoui (PAM) avec 32 voix réparties entre le PAM (16/16), le PI 6/9, l’USFP (4/4), le MP (2/5), l’UC (2/2) et Al Ahd Addimoucrati (2/2). Candidat concurrent : Abdelkader Salama (RNI): nombre de voix obtenues 18 (PJD 9/9), (RNI 4/4), (PI 3/9) et le (MP 2/5).
Région de Beni Mellal -Khénifra : Candidat élu : Ibrahim Moujahid (PAM) avec 35 voix, réparties entre le PAM (9/9), l’USFP (8/9), le PI (6/7), le RNI (5/6), le MP (3/12), l’UC (3/4) et PPS (1/1). Candidat concurrent: El Mehdi Atmoun (MP): nombre de voix obtenues 20 voix (MP 9/12), (PJD 8/9), (PI 1/7), (RNI 1/6) et (UC 1/4).
Région de Casablanca-Settat : Candidat élu : Mustapha Bakkoury (PAM) avec 40 voix réparties entre le PAM (19/19), le PI (11/12), l’UC (4/4), l’USFP (3/3), le RNI (2/6) et le MP (1/1). Candidat concurrent : Abdessamad Al Haikar (PJD): nombre de voix obtenues 34 voix (PJD 30/30) et RNI (4/6).
Région de Marrakech-Safi : Candidat élu : Ahmed Akhchichine (PAM) avec 55 voix réparties entre le PAM (25/25), le PI (11/11), le RNI (7/10), le MP (5/5), l’USFP (3/3), le PPS (2/2) et l’UC (2/3).
Région Rabat-Salé-Kenitra: Candidat élu: Abdessamad Sekkal (PJD) avec 49 voix réparties entre le PJD (26/26), le RNI (8/9), le PPS (6/6), le PI (5/5) et MP (4/4). Candidat concurrent: Sidi Omar Al Bahraoui (UC) a obtenu 25 voix (PAM 13/13), (UC 9/9), (MDS 2/2) et (USFP 1/1)
Région Drâa-Taflialet: Candidat élu: Lahbib Choubani (PJD) avec 24 voix réparties entre le PJD (12/12), le PPS (5/5), le MP (5/5) et le RNI (2/11). Candidat concurrent: Mohamed Ansari (PI): nombre de voix obtenues 18 (PI 7/7), (RNI 6/11) et (PAM 5/5)
Région de Souss-Massa: Candidat élu: Brahim Hafidi (RNI) avec 39 voix réparties entre le PJD (23/23), le RNI (11/11), le PPS (4/4) et la Fédération de la Gauche (1/1) Candidat concurrent: Abdessamad Kayouh (PI): nombre de voix obtenues 18 (PI 9/9), (PAM 7/7) et USFP (2/2).
Région Guelmim-Oued Noun: Candidat élu: Abderrahim Ben Bouaida (RNI) avec 20 voix réparties entre le RNI (8/8), le PJD (5/5), le PAM (2/6), le MP (2/2), le PRD (2/2) et le PI (1/4). Candidat concurrent : Abdelwahab Belfqih (USFP): nombre de voix obtenues 19 (USFP 12/12), (PAM 4/6) et (PI 3/4).
Région de Fès-Meknès: Candidat élu: Mohand Laenser du MP avec 43 voix réparties entre le PJD (22/22), MP (9/9), RNI (6/6), USFP (5/5) et PPS (1/1).

Au sein des Conseils de la ville et de la région
Fès-Meknès

Le Parti de l’Istiqlal déterminé à exercer pleinement son rôle d’”d’opposition positive”

Le parti de l’Istiqlal a souligné, lundi, sa détermination à exercer pleinement son rôle “d’opposition positive” au sein des conseils de la ville de Fès et de la région de Fès-Meknès.

S’exprimant lors d’un point de presse tenu à Fès, Mme Kenza EL Ghali, membre de la Chambre des conseillers et du bureau exécutif du parti de la balance, a indiqué qu’au niveau de la région Fès-Meknès, “la carte des alliances politiques n’a pas été respectée”.
Elle a déploré que les cinq membres de l’Union socialiste des Forces populaires au conseil de la région aient voté pour le Mouvement populaire aux côtés de la majorité et non pas avec les partis politiques formant l’opposition.
Selon la conseillère, le Parti de l’Istiqlal a réussi à rafler un grand nombre de voix au niveau des communes, comme Ouazzane où il a terminé en tête au niveau de onze communes rurales, avec 75 sièges, ainsi qu’à Jerada où il a occupé la 1ère position avec 9 sièges sur les 29 et à Moulay Yaâcoub où il a remporté 72 des 215 sièges que compte cette province.
Toutes les composantes du Parti de l’Istiqlal ne ménageront aucun effort pour renforcer, lors des prochaines échéances électorales, la “cote de popularité” du parti auprès des électeurs de la région Fès-Meknès, mettant en avant les principes de sa formation qui œuvre à la promotion de la démocratie et la défense des causes justes et sacrées de la nation.

Nombre de voix obtenues par candidat :

Dans la région de Laâyoune-Sakia Al Hamra, Sidi Hamdi Ould Errachid du PI a été élu président du conseil par 21 voix (20 du PI et une de l’UC). Son concurrent Mohamed Razma du RNI a obtenu 15 voix (5 du PAM, 2 du PJD, 6 du RNI et 2 du MP).
Dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, Al Khattat Ynja (PI) a été élu président du conseil avec 18 voix (13 du PI, 3 du PJD et 2 de l’USFP). Son concurrent Azzouha Al Chakaf (PAM) a obtenu 15 voix (3 du PAM, 2 du RNI, 1 de l’USFP et 9 du MP).
Dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima la présidence du conseil est revenue à Ilyas El Omari (PAM) qui a été élu par 42 voix qui se répartissent entre le PAM (18 voix), le PI (07 voix), le RNI (08 voix), l’Union socialiste des forces populaires (USFP – 03 voix), le MP (04 voix) et l’Union constitutionnelle (UC- 02 voix). Son concurrent Said Khayroun (PJD) a recueilli 20 voix réparties entre le PJD (16 voix) et le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS – 04 voix).
Dans la région de Casablanca-Settat, Mustapha Bakkoury (PAM) a remporté la présidence du conseil de la région par 40 voix émanant du PAM (19 voix), PI (11 voix), RNI (02 voix), USFP (03 voix), MP (01 voix) et de l’UC (04 voix). Son rival, Abdessamad Al Haikar (PJD) a recueilli 34 voix (30 du PJD et 4 du RNI).
Dans la région de Beni Mellal -Khénifra, la présidence du Conseil est revenue à Ibrahim Moujahid (PAM) avec 35 voix (9 du PAM, 6 du PI, 5 du RNI, 1 du PPS, 8 de l’USFP, 3 du MP et 3 de l’UC. El Mehdi Atmoun (MP), candidat concurrent, a recueilli 20 voix (1 du PI, 8 du PJD, 1 du RNI, 9 du MP et 1 de l’UC).
Dans la région de Marrakech-Safi, la présidence du conseil a été remportée par Ahmed Akhchichin (PAM), candidat unique qui a recueilli 55 voix (25 du PAM, 11 du PI, 7 du RNI, 2 du PPS, 3 de l’USFP, 5 du MP et 2 de l’UC).
Dans la région Drâa-Taflialet, la présidence du Conseil est revenue à Lahbib Choubani (PJD) avec 24 voix, répartis entre son propre parti (12 voix), le RNI (2 voix), le PPS (5 voix) et le MP (5 voix). Son rival, Mohamed Ansari (PI) a remporté 18 voix (5 du PAM, 7 du PI et du 6 du RNI).
Dans la région de l’Oriental, Abdenbi Baiyoui (PAM) est arrivé en tête avec 32 voix, répartis entre le PAM (16 voix), le PI (6 voix), l’USFP (4 voix), le MP (2 voix), l’UC (2 voix) et Al Ahd Addimoucrati (2 voix). Son concurrent Abdelkader Salama du RNI a obtenu 18 voix exprimées par le PI (3 voix), le PJD (9 voix), le RNI (4 voix) et le MP (2 voix).
Dans la région de Guelmim-Oued Noun, Abderrahim Ben Bouaida (RNI) s’est imposé avec 20 voix réparties entre le PAM (2 voix), le PI (1 voix), le PJD (5 voix), le RNI (8 voix), le MP (2 voix) et le Parti de la réforme et du développement (2 voix). Son rival Abdelwahab Belfqih (USFP) a remporté 19 voix, réparties entre le PAM (4 voix), le PI (3 voix) et l’USFP (12 voix).
Dans la région Rabat-Salé-Kenitra, Abdessamad Sekkal (PJD), a été élu par 49 voix, réparties entre 5 du PI, 26 du PJD, 8 du RNI, 6 du PPS et 4 du MP. Son rival Sidi Omar Al Bahraoui de l’UC a obtenu 25 voix (13 du PAM, une de l’USFP, 9 de l’UC et 2 du MDS).
Dans la région de Fès-Meknès, Mohand Laenser du MP, candidat unique, a été élu par 43 voix, réparties entre le PJD (22 voix), le RNI (6 voix), le PPS (une voix), l’USFP (5 voix) et le MP (9 voix).
Dans la région de Souss-Massa, Brahim Hafidi du RNI a été élu président du conseil par 39 voix (23 du PJD, 11 du RNI, 4 du PPS et une voix de la Fédération de la Gauche). Son adversaire Abdessamad Kayouh du PI a obtenu 18 voix (7 du PAM, 9 du PI et 2 de l’USFP).

Check Also

Nationale Elections législatives du 7 octobre 2016 : L’Istiqlal pour un seuil de 10 % et une commission indépendante

Le Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal a mis l’accent sur la nécessité de prendre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *