Home / Actualité / Nationale – Conférence des partis conservateurs et réformistes à Antalya (Turquie)/ Hamid Chabat : L’UE se doit de soutenir le Maroc dans ses causes vitales, celle de l’intégrité territoriale en premier

Nationale – Conférence des partis conservateurs et réformistes à Antalya (Turquie)/ Hamid Chabat : L’UE se doit de soutenir le Maroc dans ses causes vitales, celle de l’intégrité territoriale en premier

M. Hamid Chabat, Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal, a participé à la Conférence des partis conservateurs et réformistes qui s’est tenue les 18 et 19 courant à Antalya (Sud de la Turquie) et au cours de laquelle il a, en particulier, âprement défendu la question de l’intégrité territoriale du Maroc et évoqué nombre de problèmes d’actualité, dont ceux de la sécurité, du radicalisme et de l’émigration.
Lors de ce forum des partis européens de droite et du centre, le Secrétaire Général de l’Istiqlal a mis en exergue l’évolution du dossier de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Maroc et insisté sur le nécessaire soutien de l’Europe dans cette question vitale, après avoir rappelé les principaux développements et souligné les dessous de ce conflit artificiel, ainsi que les énormes efforts du Maroc en vue de consolider la paix et la sécurité aux niveaux régional et continental et de contrecarrer le radicalisme, le crime organisé transfrontalier et l’émigration clandestine.
Il a, également, mis l’accent sur la spécificité du modèle marocain dans un environnement régional fluctuant, à travers ses options démocratiques et les réformes structurelles profondes dans divers domaines et, en premier lieu, aux niveaux politique, économique et des droits de l’Homme…
La participation de M. Chabat à ce forum a été aussi l’occasion de rencontrer et d’échanger points de vues et expériences avec nombre de leaders et de représentants de partis et d’organisations dont, notamment, le président de l’Alliance des partis réformistes, le président du groupe réformiste au Parlement européen, la vice-présidente du PJD turc et autres membres du Parlement européen, toutes rencontres axées sur les récents développements du dossier du Sahara marocain et les moyens de développer davantage les relations Maroc-UE, ainsi que sur la place et le rôle du Parti de l’Istiqlal sur la scène politique nationale…
A rappeler que le Parti de l’Istiqlal est membre de l’Alliance des partis conservateurs et réformistes depuis 2014 et que la participation active du Secrétaire Général du parti à cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la diplomatie partisane et de la dynamique initiée par sa nouvelle direction au lendemain du 16ème congrès national.

Check Also

Nationale Elections législatives du 7 octobre 2016 : L’Istiqlal pour un seuil de 10 % et une commission indépendante

Le Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal a mis l’accent sur la nécessité de prendre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *